No: 109, 17 Avril 2018, Communiqué De Presse Concernant Le Rapport Pays Sur La Turquie Et La Stratégie D'élargissement 2018

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 17.04.2018

Le Rapport pays sur la Turquie et la Stratégie d'élargissement 2018 préparés par la Commission européenne ont été publiés aujourd'hui (17 avril 2018).

Malheureusement, la Commission européenne a montré une fois de plus qu'elle était réticente à comprendre les difficultés de la période que nous traversons. Bien que nous ayons expliqué ces questions à maintes reprises en nous appuyant sur des documents, la Commission n'a pas pu être objective et équilibrée.

La Turquie lutte simultanément contre plusieurs organisations terroristes, en particulier le PKK, DAECH et FETO. A cet égard, nous pensons que ne pas mentionner dans le rapport la menace de FETO contre notre Etat, notre Parlement et notre peuple est une grave déficience.

Bien que le droit légitime de la Turquie de prendre des mesures immédiates et proportionnées suite à la tentative de coup d’état terroriste du 15 juillet soit réitéré dans le rapport, nous observons que les allégations et les accusations provenant de cercles évidents y ont également été incluses. La Turquie poursuit sa coopération transparente avec tous les partenaires internationaux concernés, y compris l'Union européenne, en ce qui concerne les mesures prises dans le contexte de l'état d'urgence, premièrement dans le but de protéger les droits et libertés démocratiques de ses citoyens ; et transmet à ses destinataires la nature, les menaces de sécurité pertinentes et les cadres juridiques de ces mesures. Cela étant, certaines allégations générales, accusations et commentaires visant la Turquie dans le rapport sont inacceptables.

En fait, les mesures prises contre les organisations terroristes apportent également des contributions indéniables à la sécurité des pays de l'UE ainsi qu'à notre propre sécurité nationale. A cette occasion, nous estimons nécessaire de rappeler une fois de plus que le PKK/PYD/YPG constitue une menace sérieuse contre l’ordre public et la sécurité des pays membres de l'UE.

D'un autre côté, il est totalement incorrect et inacceptable que l'UE tente de rendre un jugement sous prétexte de «la Solidarité de l’Union» et se présente comme un arbitre ou un tribunal compétent, en ce qui concerne les conflits sur la souveraineté.

Les roches de Kardak, leurs eaux territoriales et l'espace aérien au-dessus d'eux sont exclusivement sous souveraineté turque.

Le soutien apporté par l'UE aux États membres en tant que « carte blanche » dans leurs conflits avec les pays tiers ne contribue pas à la résolution des conflits actuels dans le cadre de bonnes relations de voisinage et du droit international. De plus, cette posture va à l'encontre des propres valeurs de l’UE.

Les déclarations concernant la question chypriote dans le rapport ne sont rien d'autre que la répétition des points de vue déjà connus de l'UE sur la question chypriote. Ces expressions reflètent l'attitude des chypriotes grecs qui est la raison fondamentale de l'échec du processus de négociation qui a débuté en 2008 dans l'île et s'est achevée en 2017 à la suite de la conférence infructueuse de Chypre et qui donne l'exemple de l'exploitation de l'appartenance à l'UE aux efforts des chypriotes grecs pour une impasse. Bien que nous ayons souligné à plusieurs reprises qu'une telle approche n'apporte aucune contribution positive aux efforts déployés pour trouver une solution à la question chypriote, l'UE ne comprend malheureusement pas encore cela. Le fait que l'UE insiste sur cette compréhension unilatérale et déformée révèle qu'elle manque non seulement d'une évaluation stratégique de la Méditerranée orientale, mais aussi qu’elle n’a pas la capacité de développer une vision à long terme pour la région.

Les déclarations faisant référence à l'Opération Rameau d’Olivier dans le document de stratégie d'élargissement sont basées sur la désinformation et elles sont presque rédigées selon le point de vue des organisations terroristes. L'Opération Rameau d’Olivier est une opération menée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le but d'éliminer la menace terroriste contre la Turquie et sur la base du droit de légitime défense. Il s'est avéré être un exemple sur la façon de combattre le terrorisme sans nuire aux civils. L'allégation selon laquelle l'Opération Rameau d’Olivier entrave les efforts en vue d'une solution politique en Syrie n'est pas fondée non plus. Il est vital que la communauté internationale, y compris l'UE, adopte une attitude cohérente et évite de faire des distinctions entre les organisations terroristes afin que la lutte contre le terrorisme soit couronnée de succès.

Nous trouvons erronée que l'UE fasse une distinction entre les « Balkans occidentaux » et la Turquie dans le document de stratégie d'élargissement. Il n'y a aucun avantage à créer de telles distinctions artificielles entre les pays candidats.

Comme cela est indiqué dans le rapport, nos mécanismes de coopération et de dialogue dans des domaines importants avec l'UE continueront de fonctionner. Cependant, nous voudrions réitérer que de tels mécanismes ne peuvent pas remplacer le processus d'adhésion.

Nous notons l'orientation objective et constructive de la Commission européenne concernant le dialogue sur la libéralisation des visas et la mise à jour de l'union douanière entre la Turquie et l'UE, et invitons les autres institutions concernées de l'UE à concentrer leurs efforts sur ces questions. A cette fin, la Turquie a assumé sa juste part.

Il est incohérent que l'UE allègue que la Turquie se distancie de l'UE, alors qu'elle continue d'entraver le processus d'adhésion de la Turquie par des blocages artificiels et politiques.

En résumé, le rapport est loin de comprendre les réalités de la Turquie et donc loin de servir son objectif. En outre, il place les intérêts déloyaux de certains de ses membres évidents à l’avant d’un concept universel tel que la primauté du droit et, ce faisant, nie les propres valeurs de l'UE.

Malgré toute la négativité de l'approche de l'UE, l'adhésion à l'UE reste notre priorité stratégique. Avec cette compréhension, comme d'habitude, le rapport sur la Turquie sera évalué, en coordination principalement avec le Ministère de l'UE et nos institutions compétentes, le criticisme constructif dans ces documents sera pris en compte et nos avis seront transmis à la Commission.

Lundi - Vendredi

08:30 - 16:30

08:30 - 16:30
01/01/2018 01/01/2018 Jour de l'an
02/04/2018 02/04/2018 Lundi de Pâques
04/04/2018 04/04/2018 Fête de l'indépendance sénégalaise
01/05/2018 01/05/2018 Fête du Travail
10/05/2018 10/05/2018 Jeudi de l'Ascencion
21/05/2018 21/05/2018 Lundi de Pentecôte
15/06/2018 15/06/2018 Eid al-Fitr / Korité TR
15/08/2018 15/08/2018 Assomption
21/08/2018 21/08/2018 Eid al-Adha / Tabaski TR
22/08/2018 22/08/2018 Tabaski
11/09/2018 11/09/2018 Nouvel An Musulman / Tamkharit
20/09/2018 20/09/2018 L'Achoura
29/10/2018 29/10/2018 Fête nationale turque
29/10/2018 29/10/2018 Magal de Touba
01/11/2018 01/11/2018 Toussaint
20/11/2018 20/11/2018 Naissance de Mahomet le prophète / Al Mawlid
25/12/2018 25/12/2018 Noël